Accueil

Mèl

Plan

Article
Rejoindre le forum
Forum
Rejoindre le chat
Chat

PA
Nos liens favoris
Liens

Compte

Télécharger
   Créer un compte Utilisateur  
Vous devriez personnaliser votre logo! Bonjour. Vous êtes connecté en tant que Anonyme
Actuellement sur le site 4 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Amicale @MI



  Evènements

Novembre 2017
LMMJVSD
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30    

X Jour avec événement
X Aujourd'hui


  Pointeuse

Compteur Journalier
Compteur total depuis le 28/08/05
Heure locale
IP : 54.80.157.133


  Poste de police

 Bienvenu, anonyme

Pas d`avatar


Vous identifier
Perdu
Inscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2072

Actuellement :
Visiteur(s) : 4
Membre(s) : 0
Total :4

Administration


  Forums Infos


  Activité du Site

Pages vues depuis 22/08/2005 : 18 080 687
  • Nb. de Membres : 2 072
  • Nb. d'Articles : 82
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 1
  • Nb. de Critiques : 17

Top 20  Statistiques


  StatVisites

Pics d'audience
Aujourd'hui :
connecté(s) à 04:28
Ce mois ci :
connecté(s) le 16 à 21:53
Cette année :
connecté(s) le 13/3 à 00:10
Absolu : connecté(s)
le 13/3/2017 à 00:10


Avril 2005

(3141 mots dans ce texte )  -   lu : 5062 Fois     Page Spéciale pour impression

 
Poujadisme?

Mon édito du mois de mars concernant la spirale inflationniste du prix de nos maquettes n'a visiblement pas laissé indifférent. Preuve qu'il y a bien un problème.

Il m'a été donné de lire, ici et là, de nombreuses réactions. Parmi ces dernières certaines vous ont choqué, moi aussi. J'ai reçu, vers la fin du mois de mars, une dizaine de courriels où l'on m'indiquait avoir lu des textes pour le moins contradictoires et me demandant ce que j'en pensais et au final que fallait-il croire ?

Je vais donc mettre à profit cet édito du mois d’avril pour tenter d’apporter des réponses aussi précises et claires que possible. De plus, cela m’évitera d’avoir à rédiger des réponses séparées. Je vais donc reprendre quelques passages de ces courriels et utiliser les citations qu’ils contenaient. Il m’est évidemment impossible de parcourir tous les forums de maquettisme. Je prie donc les auteurs cités de me pardonner par avance de ne pas les nommer … tout simplement parce que je ne possède pas leurs noms. En voici quelques extraits et les réponses que j’y apporte.

  • "Les prix en France ont tendance à s'aligner sur les prix Internet le Tiger I Initial Dragon 36 Euros dans une boutique parisienne bien connue et 34,58 €uros via Hobby Easy Hong-Kong, port compris et Le Tiger I Late d’ AFV Club 25 Euros contre 24 €uros toujours chez Hobby Easy, une fois le port ajouté et si on ne vous demande pas de payer la TVA à l’entrée de vos marchandises sur le sol national. »
Les exemples cités ici sont vrais et vérifiables. Sont-ils pour autant le reflet des prix français? Non. Il s'agit de quelques exemples soigneusement sélectionnés sur une seule boutique.Je sais que l'expression "Paris et le désert français" issu de l'ouvrage célèbre du géographe Jean-François Gravier est vraie ... mais Paris n'est pas la France ! Pour le maquettiste moyen, situé en province, s'il parvient à trouver le Tigre Dragon dont il est fait mention (ce qui n’est pas gagné !), il le trouvera plutôt à 40 €uros ... voire jusqu'à 52 €uros! Que doit faire ce maquettiste situé dans sa province?Commander sur Paris? Il devra alors payer les frais de port ... et là ... autant commander à l'étranger!

Si on veut comparer, comparons des éléments équivalents. Si vous achetez à l'étranger, vous bénéficiez de votre maquette chez vous ... à votre porte ... et là, le magasin parisien en question n'est plus du tout avantageux! Preuve qu'il y a bien un problème de prix! Comment une boutique située à l'autre bout de la planète peut-elle faire venir par avion (le moyen le plus rapide et le plus coûteux), une maquette pour un prix comparable DANS le magasin parisien ? De plus, en achetant à l’étranger, vous pouvez parfois bénéficier du « Tax Free » autrement dit, vous pouvez ne pas payer la TVA du pays d’exportation … Encore une fois, renseignez-vous bien !Enfin, à l’étranger, c’est la TOTALITE des références qui est à un prix intéressant et pas quelques références sélectionnées qui ne servent que de produit d’appel !

  • «Les maquettes sont plus détaillées donc plus chères ».
Cette remarque est un peu hors sujet à mon sens. Oui, les maquettes sont plus détaillées, avec plus de pièces, de la photodécoupe et les canons en métal se généralisent. Il est donc normal qu’elles soient plus chères. Mais ça n’apporte pas la réponse au problème. Si elles sont plus chères, elles le sont pour tout le monde ! Or, encore une fois, on constate une notable différence entre la France et les autres pays. Que la maquette soit détaillée ou non, cela n’explique pas les écarts de prix constatés.

  • « Seul Tamiya reste très cher à cause du coût de la main d'oeuvre au Japon ».
C’est faux. Tamiya a délocalisé depuis longtemps ses usines d’injection et d’emballage. Même chose pour une partie des bureaux d’étude. Cela vous pouvez tous le vérifier sur vos boites. C’est inscrit : « Made in Philipinnes ». Le coût de la main d’œuvre aux Philipinnes ne passe pas pour être le plus élevé du monde ! Le coût de la main d'oeuvre japonaise à donc bon dos ...Argument irrecevable du même niveau que les frais de douane ou la TVA ...

  • « Tamiya vend plus cher ses maquettes à l'importateur européen qu'à l'importateur asiatique. »
Tamiya vend plus cher à son importateur européen qu'à son importateur asiatique? Peut-être, je demande à voir les preuves. Mais pourquoi le prix des maquettes Tamiya est-il moins élevé en Italie? Et pourquoi, justement l'importateur européen ... et pas celui des Etats-Unis, ou l'australien?Je n'ai pas de preuve, mais je pense que c'est faux. Pourquoi une exception européenne face au reste du monde?Le problème est évidemment lié aux marges de l'importateur. Ce n'est plus à démontrer! Dragon distribué en France par le même importateur que Tamiya est inabordable. En Belgique, l'importateur Dragon est différent ... les prix sont 15 à 20 % moins chers qu'en France malgré une TVA à 21% chez nos amis Belges!Ouvrons les yeux!

  • « Sinon, du H39 Trumpeter 15 €uros, je trouve ça très raisonnable ».
Oui moi aussi ... certains ici savent pourquoi ces maquettes sont vendues moins de 15 €uros ... Cela tient de la « négociation » entre l’auteur des plans et du béta et la société. L'étude du projet ne leur a rien coûté ...en échange d'un prix de 15 €uros sur le marché européen. Oui mais problème, si le Trumpeter se trouve facilement à Paris, qu'en est-il de la province? Sorti de ces quelques références récentes qu’existe-t-il d’autre comme choix ? Encore une fois, en matière de maquette, il n'y a pas que le microcosme parisien qui existe! Arrêtons le nombrilisme !

  • « Le service rendu par le détaillant vaut bien le prix demandé ».
Absolument pas d’accord ! Il suffit de lire les remarques postées ici et là sur tel ou tel magasin concernant le mauvais accueil, le manque de politesse, l’impression de mépris etc … Je n’ose même pas parler de l’accueil qui est fait aux rares plus jeunes qui osent s’aventurer dans ce genre de boutique. Je ne vise personne mais sur la région parisienne je n’en connais qu’une où l’on peut réellement discuter juste pour le plaisir de « causer maquette » et sortir sans rien acheter. Et même là, le patron reconnaît que les prix sont bien trop élevés et que c’est, à terme, l’assurance pour lui et son entreprise de disparaître. « Nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis » m’a-t-il déclaré ! Sont-ils responsables de cette hausse vertigineuse des prix ? Pour certains assurément oui, pour d’autres évidemment non. Tout dépend si l’on est simple distributeur ou importateur …

  • "On oblige personne à acheter une maquette".
Que dire? Quand il m'est donné de lire de telles remarques; je suis affligé par le niveau de condescendance quelles reflètent. Evidemment non, on oblige personne à acheter une maquette avec le couteau sous la gorge. Par cette remarque, faut-il comprendre que, si les gens achètent à ce prix c’est parce qu’ils le veulent bien ? Non, les gens ne veulent plus acheter des maquettes que l’on trouve sur le reste de la planète à 15 €uros et vendues ici 35 €uros ! S’ils le font c’est bien parce qu’on ne leur laisse pas le choix. S’ils continuent de le faire et d’accepter ce véritable Diktat c’est par passion. Et une passion, par définition, est tout le contraire de la raison. Mais de plus en plus, la passion laisse la place à la raison. Beaucoup arrêtent. Hobby exigeant en soi, le maquettisme est devenu inabordable.

Alors oui, c’est vrai, on n’oblige personne à acheter une maquette. En revanche, ceux qui veulent en acheter n’ont pas le choix. Un char au 1/35ème, aujourd’hui c’est en moyenne 35 à 40 €uros. Une maquette au 1/72ème c’est de 8 à 12 €uros … que l’on m’explique où est la liberté d’acheter une maquette à 3 €uros ? N’inversons pas la logique. La vraie liberté n’est pas d’acheter ou ne pas acheter, mais de pouvoir acheter selon tous les types de budgets!

  • « Le maquettisme n’est pas si coûteux que ça ; quelqu'un a déjà eu la curiosité de se renseigner sur le prix des trains électriques ? »
Oui, je faisais du modélisme ferroviaire et du maquettisme. J’ai arrêté et me suis consacré entièrement au maquettisme militaire et historique. Il a fallu choisir pour d’évidentes raisons budgétaires. Le modélisme ferroviaire se meurt. Le « fine-scale », volonté tout à fait respectable de rendre le plus réaliste possible les « petits trains », a provoqué une envolée des prix que bon nombre de modélistes n’ont pas pu suivre. Aujourd’hui : très peu de jeunes pratiquent cette activité. Les quelques présents le sont parce que dans leur famille une personne pratique déjà le modélisme ferroviaire ce qui aide considérablement pour débuter.

Pour avoir connu cette dérive du toujours plus exigent donc toujours plus cher, je suis bien placé pour constater que le maquettisme fait actuellement la même erreur. Nous avons connu la fermeture de Jouef suite à son rachat par le groupe Rivarossi-Lima … Heller connaîtra-t-il le même destin ? Le plaisir du petit train posé sur le sol du salon n’existe plus. Le plaisir de la petite maquette achetée pour le pris de 5 bonbons et qui servira de jouet n’existe plus non plus …

  • « Si vraiment c'est trop cher on peut faire autre chose ».
Dieu que c’est vrai … et c’est bien ce qui est en train de se passer. Notre hobby rassemble de moins en moins de monde. Pourquoi ? Concurrence de la télévision, des CD, DVD et autres jeux vidéo ? Evidemment oui. Encore une fois, le rapport prix/amusement est à l’avantage de ces loisirs de nouvelle génération. Le maquettisme est exigeant en soi, patiente, minutie, soucis du détail historique. Un jeune qui se lance en maquettisme est un peu « mazo ». Si le maquettisme veut tenir la corde ; il faudra qu’il redevienne abordable, qu’il soit de nouveau distribué partout et qu’il soit accessible à TOUTES les bourses. De plus, il faudra que l’attitude de certains « moustachus » change et notamment leur regard envers les réalisations des plus jeunes et de l’accueil de ces derniers dans certains magasins …

  • « tout le monde n’est pas capable de faire une maquette en scratch de A à Z alors autant mettre cher dans une maquette de qualité qui se paye, plutôt que d'avoir une mauvaise maquette car le résultat s'en ressentira ».
Oui, la qualité se paye et les maquettistes sont libres d’investir beaucoup sur un kit (et en acheter moins dans l’année pour compenser l’investissement). Ca, ce n’est pas discutable et je ne l’ai d’ailleurs jamais contesté ! Mais encore une fois arrêtons le nombrilisme et regardons les autres. Quand on demande des maquettes moins chères, ce n’est pas forcément pour réaliser un scratch intégral et enfermer le maquettisme dans un pseudo élitisme. C’est aussi se poser la question des plus jeunes. Ces derniers ont-ils la possibilité d’acheter des maquettes (même si le niveau des détails n’est pas bon) à des prix abordables, comme nous l’avons connu dans les année ’70 ? Ont-ils encore la possibilité de faire une maquette qui ne coûte rien, qu’ils trouveront chez n’importe quel marchand de jouet, qu’ils achèteront un samedi après-midi avec l’argent économisé au long de la semaine, juste pour s’amuser, sans objectif de réaliser quoique ce soit de réaliste ? Et pourtant c’est là que s’attrape le virus qui conduira ensuite soit à améliorer par scratch des maquettes basiques, soit à investir dans des modèles plus détaillés et très coûteux. Cette étape fondamentale du « maquettisme pour le jeu » n’existe plus et pourtant, mis à part quelques vocations tardives, nous sommes tous passés par cette étape même si certains ont du mal à le reconnaître et à accepter leurs premières « œuvres » …

  • « Il y a plus de choix qu’autrefois. Aujourd’hui c’est donc mieux ».
Oui, sur le nombre de références et de modèles disponibles c’est vrai ; encore que l’on pourrait discuter longuement sur le choix des modèles que je trouve moins originaux de nos jours que dans les années ’70.

Là où le choix s’est considérablement restreint, c’est dans la gamme de prix. Encore une fois, au risque de me répéter, halte au nombrilisme ! La gamme de prix s’est considérablement réduite. Vous aviez il y a de cela une vingtaine d’années, du très cher et du très abordable (pochettes Airfix, maquettes Matchbox).

De nos jours, ce n’est plus le cas. Les rééditions Airfix sont vendues à des prix bien plus élevés qu’ils ne l’étaient lors de leur première apparition au cours des années ’70. C’est d’autant plus incompréhensible que les moules sont, de nos jours, largement amorti. Certains se souviendront avec une larme au coin de l’œil des pochettes Airfix vendues 5francs. En francs constant, cela mettrait notre maquette à presque 25 francs en 2005 soit environ 3,80 €uros. Connaissez-vous une maquette disponible à 3,8 €uros de nos jours ?

Et c’est là, je pense, que se trouve le nœud gorgien. C’est là qu’est le péril. Nous avons tous débuté en jouant au « petits soldats » dans un bac à sable. En se marrant quand on faisait exploser nos pauvres maquettes (maquette est un bien grand mot) à coup de pétards ! Un jeune ne réfléchit pas en terme de rapport qualité/prix, mais en terme de rapport amusement/prix. Il y a toujours autant de jeunes, voire très jeunes, qui s’essayent à la maquette. Mais ils ne poursuivent pas. Pourquoi ? A cause du prix. Ils ne peuvent plus s’amuser à monter, puis à casser pour 3euros … non, ce genre d’article n’existe plus. Pourtant, c’est bien là que prend racine l’envie de monter une maquette. De nos jours, il leurs faut débourser au minimum une petite dizaine d’euros. Ca n’a l’air de rien mais c’est énorme. Surtout pour ensuite la foutre en l’air ! Et cela se vérifie encore plus avec l’avancée en âge. Vous aviez, au 1/35ème, des maquettes très abordables pour ceux qui voulaient persévérer. On pouvait alors monter de l’Italeri pour 25 francs. Un modèle identique et contemporain coûte 30 €uros. Dépenser 30 €uros dans une maquette, dont le résultat sera décevant et qui finira au pire à la poubelle, au mieux dans une future boite à « rabio » : c’est cher. Très cher ! Vu l’amusement obtenu, vu l’investissement en espèces sonnantes et trébuchantes, vu le résultat, l’enfant ou le jeune adolescent se tournera vers autre chose qui lui en donnera plus pour son argent (CD, jeux vidéo, DVD etc …). C’est un réflexe naturel, c’est une preuve d’intelligence, et c’est un futur maquettiste perdu !

Or, c’est bien là qu’est le problème. La maquette abordable par rapport au train électrique ? Oui. Mais abordable pour qui ? On sait où cette dérive et ce resserrement de l’offre vers un public plus adulte et plus exigent a conduit le modélisme ferroviaire. Jamais les machines, les wagons et les décors n’ont été aussi réalistes ! Oui mais à quel prix ? Une machine reproduisant un modèle électrique et pas une vapeur (donc généralement moins complexe et moins coûteuse à reproduire) est devenue inabordable non seulement pour les plus jeunes mais aussi pour une bonne partie de la population adulte. Le modélisme ferroviaire connaît d’énormes difficultés pour « recruter » des jeunes et cela malgré les efforts faits par les revues de ce milieu et les clubs. Le mal est fait. Il est déjà trop tard pour eux. Ne conduisons pas le maquettisme dans la même voie !

Nos maquettes sont trop chères ! Une maquette, sortie d’usine hors Union Européenne et rendue en France (incoterm DDP ou Delivered Duty Paid c'est-à-dire tous les frais payés, y compris douane, jusqu’au lieu de livraison) coûte 7 €uros. Elle est revendue 35 €uros chez votre marchand ! Soit nous multiplions les intermédiaires à l’excès, soit les quelques intermédiaires se montrent vraiment trop gourmands. Dans les deux cas, il faudra faire le ménage. Et pour faire le ménage, pas d’autre solution que de mieux acheter, entre-nous ou ailleurs, là où les prix sont raisonnables.

On me répondra : « Vous voulez la mort des petits commerçants et vous serez les premiers à pleurer quand ils auront disparus ! ». Non ! Je ne veux pas la mort des petits commerçants ! Evidemment non ! Mais si ça continue comme ça ; ils disparaîtront de toutes manières car plus grand monde, hormis un petit pré carré élitiste, n’accepte de dépenser autant pour une marchandise qui, de par l’outillage, la matière, la main d’œuvre nécessaires ne vaut pas plus de 20 €uros à la revente.

A ces revendeurs de réagir. A eux de développer leurs importations directes. A eux de faire comprendre à leurs distributeurs que les prix de gros et demi-gros sont bien trop élevés. A eux de mettre la pression sur cette filière de distribution en France pour obtenir un retour à des prix raisonnables. Ce n’est pas la solution de facilitée. Cela demande du courage. C’est tellement plus simple de se limiter à sa clientèle qui mettra 150 €uros dans une maquette et de cirer les pompes de ce client généreux plutôt que d’ouvrir ce hobby aux plus jeunes désargentés et en risquant en plus de les voir disparaître. L’attitude se comprend. Mais cette politique est à courte vue !

Le choix actuellement fait par une majorité de revendeurs spécialisés est celui de la clientèle ASFG adulte, sérieuse, fidèle et généreuse … mais qui seront les ASFG de demain ? Après moi le déluge ! Politique du manque de courage !

Alors je pense que ce point de vue est loin du « poujadisme » et du « raisonnement à la petite semaine ». Evidemment je n’ai retenu ici que les avis « négatifs » qu’a créé cet édito. Je ne prétends pas détenir la vérité … mais chacun, une fois, encore pourra vérifier la véracité des arguments exposés ci-dessus. Fort heureusement il y eut aussi d’autres réactions (aéroforum, minitracks) qui démontrent qu’une prise de conscience est en train de naître. Et comme le disait un habitué du forum « Nous ne sommes plus seuls, une petites lumière est en train de se faire jour ». A nous de l’entretenir ! Sachons dire NON aux maquettes trop chères, exerçons une pression sur la filière en nous tournant soit vers des revendeurs aimables, sérieux, ouverts, qui rendent service en contactant les entreprises pour vous obtenir la pièce que vous avez perdu (il en existe encore de ceux là !) ; soit vers d’autres modes de distribution : Internet est là pour ça !




Retour à la sous-rubrique :
  • Année 2005

  •  Autres publications de la sous-rubrique :

    Tous les Logos et Marques sont déposés. Les marques sont citées dans un but d'illustration des propos. Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le webmestre peut à tout moment procéder au retrait de l'accés aux personnes ne respectant pas les règles. Les propos calomnieux, racistes, politiques ainsi que tout autre propos visant, directement ou indirectement des personnes ou des institutions dans le but de nuire à ces dernières sera exclue définitivement.
    Military-Kits est un e-magazine consacré au monde de la maquette militaire. Il est gratuit et animé par des bénévols. Maquettes de chars, maquettes d'avions, diorama et figurines vous trouverez sur ce site nombre de conseils pour vous améliorer et progresser ou plus simplement pour découvrir cette passion.
    Sauf mention contraire, la totalité des articles et photos présentés sur le site Military-Kits sont protégés de fait par la loi française et notamment les dispositions du code de la propriété intellectuelle.
    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.