Accueil

Mèl

Plan

Article
Rejoindre le forum
Forum
Rejoindre le chat
Chat

PA
Nos liens favoris
Liens

Compte

Télécharger
   Créer un compte Utilisateur  
Vous devriez personnaliser votre logo! Bonjour. Vous êtes connecté en tant que Anonyme
Actuellement sur le site 1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Amicale @MI



  Evènements

Novembre 2017
LMMJVSD
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30    

X Jour avec événement
X Aujourd'hui


  Pointeuse

Compteur Journalier
Compteur total depuis le 28/08/05
Heure locale
IP : 54.162.139.105


  Poste de police

 Bienvenu, anonyme

Pas d`avatar


Vous identifier
Perdu
Inscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2072

Actuellement :
Visiteur(s) : 1
Membre(s) : 0
Total :1

Administration


  Forums Infos


  Activité du Site

Pages vues depuis 22/08/2005 : 18 074 419
  • Nb. de Membres : 2 072
  • Nb. d'Articles : 82
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 1
  • Nb. de Critiques : 17

Top 20  Statistiques


  StatVisites

Pics d'audience
Aujourd'hui :
connecté(s) à 00:33
Ce mois ci :
connecté(s) le 16 à 21:53
Cette année :
connecté(s) le 13/3 à 00:10
Absolu : connecté(s)
le 13/3/2017 à 00:10


Septembre 2008

(1490 mots dans ce texte )  -   lu : 2955 Fois     Page Spéciale pour impression

 
Le petit monde merveilleux et désopilant de Tamiya





Inutile de rappeler que Tamiya a constitué pendant près de 25 ans, LA référence en matière de maquettes militaires et historiques. Face aux productions qui étaient alors disponibles (Heller, Airfix, ERTL-Monogram et Italeri), les produits Tamiya étaient faciles à assembler, souvent justes, d'un niveau de détail globalement supérieur à la concurrence.

Bref, en quelques années les produits de cette marque japonaise devaient constituer la référence pour le petit monde de la maquette statique.



Tamiya n'a évidemment pas produit que du 'bon' c'est clair. Ainsi, leurs Shermans sont de qualité médiocre, les Tigre I n'ont pas une tourelle conforme, la série des T34 et autres SU est totalement dépassée.

Cependant, Tamiya a également fait de l'excellent notamment avec son Famo, son Dragon Wagon ses dernières Jeep et Schwimmwagen.

Aujourd'hui, leurs Shermans, Tigres, Panther et autres Sd.Kfz sont largement concurrencés par des marques plus récentes comme Trumpeter, Dragon et Tasca.



Or, alors que cette concurrence n'a jamais été aussi féroce, que s'est-il passé dans le petit monde merveilleux mais assoupi de Tamiya san?



Après ses maquettes plastique, Tamiya a connu un très gros succès dans les véhicules radio commandés a tel point que cette activité était passé très loin devant la production de maquettes plastique en terme de chiffre d'affaire.

Certains prétendent même que si Tamiya a continué de faire de la maquette plastique, c'est sur la requête exclusive de son PDG qui était attaché à ce type de produit.



Les années passant, le domaine de la radiocommande s'est un peu essoufflé et finalement Tamiya se décida à revenir à la maquette plastique, production pour laquelle il disposait d'une étoile de leader mondial.



Oui mais voilà, pendant ce temps, la concurrence, notamment chinoise, avait taillé des croupières à nos amis de l'Empire du Soleil Levant. Il y avait même certains zozo à l'époque qui prétendaient sur un site de maquettisme français que Dragon allait devenir numéro un mondial ... voyez-vous ça ... (C'était nous? Ah! Bon ...)



Pour contourner l'obstacle de la concurrence forcenée qui régnait au 1/35ème, il ne restait plus pour Tamiya que de s'intéresser soit au 1/72ème soit au 1/48ème.



Le 1/72ème devait être aussitôt écarté car non seulement il s'agissait d'un domaine dans lequel Tamiya ne fut jamais présent en matière de matériel blindé mais en plus, les autres marques avaient déjà largement occupé la place notamment Dragon, Revell et Trumpeter en proposant des productions de qualité à des prix très raisonnables.



Après ce constat, Tamiya n'avait donc pas d'autre alternative que de proposer une nouvelle gamme au 1/48ème, échelle qui possède ses passionnés. Quoi de mieux pour une belle au bois dormant que de se trouver un jardin endormi?



Voilà donc notre petit monde de Tamiya san qui se met au travail. Les lutins se mirent à faire fonctionner les presses, les elfes à confectionner de jolis box-art et les fées à saupoudrer tout cela d'un peu de magie pour faciliter le travail de montage des petits maquettistes.

Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Jamais on avait assisté à la sortie aussi rapide d'autant de maquettes différentes. Les kits au 1/48ème frappés du fameux logo aux deux étoiles se mettent à pulluler plus vite que les puces sur la queue d'un chien ... L'avance prise sur les autres marques fut immédiatement totale. Certains vilains méchants pas beaux essayèrent bien de suivre le mouvement tel le méchant Hobby (wan?) Boss et le redoutable furieux AFV. Mais c'était déjà trop tard! Les lutins de Tamiya san bossaient à plein régime, les elfes travaillaient jour et nuit, les fées n'en dormaient plus ... Tamiya était parti très vite, très loin, scotchant pour ainsi dire toute la concurrence qui n'avait pas vu le coup venir.



Oui mais voilà ... Tamiya san se mit à regarder dans le rétroviseur pour voir si l'énorme Dragon ne le rattrapait pas ... et bien non ... non seulement l'énorme Dragon ne le rattrapait pas mais ce dernier n'avait jamais quitté la ligne de départ de la course du 1/48 que venait de lancer Tamiya. Dragon n'a tout simplement pas suivi. Pire, ceux qui s'étaient engouffrés dans cette nouvelle brèche du porte monnaie des maquettistes faisaient rapidement demi-tour. A ce jour, AFV devait se contenter de deux petits Tigre I, Hobby Boss finissant par renoncer définitivement au 1/48ème pour se tourner vers le 1/35ème ...



Voilà donc notre petit monde de Tamiya san en tête d'une course qu'il venait de créer, mais d'une course dans laquelle ils ne furent pas suivi ... faute de ventes!

Et oui, le 1/48 ème ne décolle pas vraiment., AFV et Hobby Boss on retiré définitivement, semble-t-il, leurs billes.



Voilà donc notre petit monde merveilleux de Tamiya en proie au doute. Certes, il faut persévérer dans le 1/48ème, les ventes finiront bien par décoller mais cela ne suffira pas. Pour vivre, notre petit monde de Tamiya n'a pas d'autre choix que de remette ses lutins, elfes et fées au travail dans l'abominable monde du 1/35ème.



Et là franchement ... le petit monde de Tamiya san a du soucis à se faire. Reprenons, si vous le voulez bien, les dernières références inscrites au catalogue Tamiya.

  1. Faire du neuf avec du vieux. Tamiya san nous prend pour des gogos en reboîtant certaines de ses anciennes références avec de nouvelles figurines ou des kits plus récents (vieux canon de Flak 36 avec de nouvelles figurines référence 35283, vieux Sdkfz 222 - proposé aujourd'hui au moins en quatre boîtages différents! - et moto récente référence 35286, Kubelwagen Afrika + 'tent set' hors d'âge référence 89689) ou encore en faisant appel à d'autres marques comme Italeri et ses vieux décors en plastique injecté pourris ou de vieilles références de canon (références 89716, 89717,89739, 89740, 89741 et 89742). TAMIYA SAN TU NOUS PRENDS POUR DES GOGOS ET C'EST PAS GENTIL!

  2. Faire du neuf ... avec du neuf ... et là franchement ... c'est pas terrible terrible. Reprenons ... un char Leclerc, certes bien meilleur que ce que nous propose Heller, mais qui manque nettement de détails. J'avais été le premier à le dire ici, en comparant la maquette et les photos du char réel que j'avais mises dans mon reportage pour vite se rendre compte que Tamiya san avait été un peu olé olé avec les détails. D'autres affirmèrent que non (il faut dire que ce sont des maîtres) mais finalement, après en avoir monté au moins cinq, acceptèrent de reconnaître que ... et bien ma foi ... il y avait comme des problèmes avec les détails ... mieux vaut tard que jamais ... mais quand on a du caca à ce point dans les yeux ... on consulte ...

     

    Le B1bis devait relever un peu le niveau, globalement la maquette étant meilleur. Mais là encore, un examen détaillé réalisé ici même montrait que ce B1bis manquait de détails et avait sacrifié de nombreux points (dont la culasse du 75) au profit du jeu ... ouuuulalala que je suis content de pouvoir faire mumuse avec le canon qui bouge ... bilan: une maquette chère pour ce que c'était.

    La chenillette UE Renault? Pas bien terrible ...

    Les figurines de fantassins français ... pourries ...

    L'Opel Blitz? Une petite catastrophe comme le montre le test réalisé le mois dernier;

    Les Panzer II et III version M manquent franchement de punch face à la concurrence.



Alors quoi?

Et bien Tamiya ce n'est vraiment plus du tout ce que c'était! On a l'impression d'un travail bâclé avec de nombreux détails oubliés. Les lutins lutines les fées? Les elfes picolent? Le petit monde merveilleux de Tamiya san ne tournerait-il plus aussi rond qu'autrefois?



Alors mes chers amis maquettistes? Que va-t-il se passer dans les prochains mois dans le petit monde de Tamiya san? Entre le 1/48ème qui ne fait pas recette et les nouveautés 1/35 à la qualité très moyenne?



Je vous laisse deviner ... mais une petite voix me dit que Tamiya san a tout intérêt de se remuer ... car pour l'instant, il y a de quoi remettre en cause son leadership mondial ...




Retour à la sous-rubrique :
  • Année 2008

  •  Autres publications de la sous-rubrique :

    Tous les Logos et Marques sont déposés. Les marques sont citées dans un but d'illustration des propos. Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le webmestre peut à tout moment procéder au retrait de l'accés aux personnes ne respectant pas les règles. Les propos calomnieux, racistes, politiques ainsi que tout autre propos visant, directement ou indirectement des personnes ou des institutions dans le but de nuire à ces dernières sera exclue définitivement.
    Military-Kits est un e-magazine consacré au monde de la maquette militaire. Il est gratuit et animé par des bénévols. Maquettes de chars, maquettes d'avions, diorama et figurines vous trouverez sur ce site nombre de conseils pour vous améliorer et progresser ou plus simplement pour découvrir cette passion.
    Sauf mention contraire, la totalité des articles et photos présentés sur le site Military-Kits sont protégés de fait par la loi française et notamment les dispositions du code de la propriété intellectuelle.
    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.