Accueil

Mèl

Plan

Article
Rejoindre le forum
Forum
Rejoindre le chat
Chat

PA
Nos liens favoris
Liens

Compte

Télécharger
   Créer un compte Utilisateur  
Vous devriez personnaliser votre logo! Bonjour. Vous êtes connecté en tant que Anonyme
Actuellement sur le site 3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Amicale @MI



  Evènements

Novembre 2017
LMMJVSD
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30    

X Jour avec événement
X Aujourd'hui


  Pointeuse

Compteur Journalier
Compteur total depuis le 28/08/05
Heure locale
IP : 54.162.139.105


  Poste de police

 Bienvenu, anonyme

Pas d`avatar


Vous identifier
Perdu
Inscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2072

Actuellement :
Visiteur(s) : 3
Membre(s) : 0
Total :3

Administration


  Forums Infos


  Activité du Site

Pages vues depuis 22/08/2005 : 18 074 457
  • Nb. de Membres : 2 072
  • Nb. d'Articles : 82
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 1
  • Nb. de Critiques : 17

Top 20  Statistiques


  StatVisites

Pics d'audience
Aujourd'hui :
connecté(s) à 00:33
Ce mois ci :
connecté(s) le 16 à 21:53
Cette année :
connecté(s) le 13/3 à 00:10
Absolu : connecté(s)
le 13/3/2017 à 00:10


Février 2008

(1823 mots dans ce texte )  -   lu : 4054 Fois     Page Spéciale pour impression

 
Histoire d'échelle



B et A : BA. Voilà pour ceux qui se plaignent d'avoir mal au crâne en 'lisant' les éditos du présent site ... Cela risque d'occuper pour plusieurs jours leur unique neurone et leur évitera de lire ce qui va suivre car le sujet est franchement complexe et donc intellectuellement inabordable pour une partie de la Nomenclatura maquettiste. Pour les lecteurs normalement constitués c'est à) dire avec un QI supérieur à celui de la moule ... vous pouvez continuer sans problème ...



D'où viennent nos échelles de réduction? Oui. Question pourtant bête dans le même style que 'pourquoi le ciel est-il bleu?' , 'pourquoi l'eau mouille?', 'd'où vient le vent?' ... Question oh combien innocente mais dont la réponse n'est vraiment pas facile à donner. Je vous propose de rependre ici, dans les grandes lignes l' historique de nos échelles préférées puis de réfléchir à l'avenir des dites échelles ...



Historiquement, on s'accorde pour dire que la première échelle de réduction maquettiste fut le « I » (prononcer 'un' et pas 'i'). Ce rapport de réduction remonte à 1891 et aurait été mis en place par la firme allemande Märklin pour la création de ses premiers modèles réduits de chemin de fer.



Le « I » a pris comme référence totalement arbitraire de réduire à un écartement de 45 mm les voies dites normales de chemin de fer qui possédaient déjà à l'époque l'écartement actuel UIC de 1435 mm. On en déduit donc le rapport d'échelle correspondant qui est de 31,88. Autrement dit, une locomotive de 10 mètres de long en réalité aurait une taille de 3,1358 décimètres si on voulait la poser sur les rails de 45 mm d'écartement.

Première simplification, plutôt que de retenir un rapport complexe de 1/31,88 on décida de retenir 1/32 qui correspond à des personnages de 54 mm de haut (1/32, I et 75mm sont donc la même chose, la première s'appliquant aux maquettes plastique statiques, la deuxième au modélisme ferroviaire et la dernière aux figurinistes). La première échelle de réduction en matière de modélisme ferroviaire était née.

Pourquoi avoir choisi un rapport si complexe alors qu'il eut été plus facile de retenir un rapport mathématique simple à manipuler comme 1/30? Plusieurs hypothèses ont été avancées dont des raisons de limite techniques imposées par les moteurs qui propulsaient les modèles de l'époque.



Passons. Du 1/32ème (autrement dit 1 centimètre en miniature représente 32 centimètres en réalité) devait naître un ensemble d 'échelles qui donnèrent naissance à la majorité des rapports aujourd'hui connus. Devait ainsi voir le jour le « III » (prononcer 'trois') qui correspond à un écartement de 89mm (3pouces ½) soit du 1/16ème en rapport de réduction.



1/32éme, 1/16éme ... voici des échelles qui vous parlent. Mais qu'en est-il de nos 1/72éme, 1/48éme et 1/35éme?



L'affaire est complexe. Le « I » correspond à un écartement de 45mm soit 1 pouce ¾ ... et oui, il nous faut parler en pieds et pouces car les Britanniques furent à l 'origine de la conception de la voie ferrée telle que nous la connaissons de nos jours.

Le « III » est deux fois plus grand que le « I » et donne en écartement de voie de 3 pouces ½ soit effectivement le double de 1 pouce ¾ ... (quand je vous disais que certains auraient du mal à suivre).



Le « II » (prononcer 'deux') fait alors son apparition et donne une largeur de voie de 64 mm. Ne cherchez pas de rapport mathématique avec le « I » ou le « III »! Le « II » a été créé à partir du « III » en décidant une fois encore de manière totalement arbitraire de lui retirer un pouce. On obtient ainsi un écartement non plus de 3 pouces ½ mais de 2 pouces ½. Cet écartement de 2 pouces ½ donne une largeur de voie de 64 mm en système métrique. Divisons par deux cette nouvelle échelle et nous obtenons un écartement de voie de 1 pouce ¼ ... soit un écartement de la voie de 32 mm ... soit encore un rapport d'échelle de 1/43,5 ... cette échelle s'appelle le « 0 » (prononcer 'zéro') et la suite des chiffres soit 1,4,3 et 5 correspond étrangement à la largeur des voies réelle UIC soit 1435 mm ... étrange coïncidence non?

Bref, nous retrouvons avec le « 0 » des échelles qui nous parlent à nouveau ... 1/43,5, c'est l 'échelle de certaines figurines et de certaines voiture miniature ... tout cela créé à l'origine pour accompagner les trains de l'échelle « 0 ».



La miniaturisation progressant, le « 0 » est à nouveau réduit de moitié pour donner naissance au célèbre Half-Zéro ou HO que l'on doit prononcer H zéro mais que tout le monde prononce par erreur H-O.

Le HO, c'est évidemment l'échelle la plus célèbre des trains miniature. Elle correspond à un écartement de voie de 16,5 mm soit un rapport d'échelle de 1/87.



A partir de ces échelles réellement historique, on retrouve une quantité d'échelles provenant pour la majorité d'approximations ou d'erreurs de conversions.



Première approximation, le 1/76ème. Il s'agit de mettre sur des voies de 16 mm du matériel reproduit en réalité au 1/76 ème alors que, comme nous l'avons vu, le rapport d'échelle impliquait un rapport de réduction au 1/87ème. Il s'agit là d'une approximation courante pour l'époque dictée plus pour des raisons techniques que de logique mathématique ... le 1/76ème est donc une pure invention britannique qui sera reprise par Airfix sous la dénomination « 00 » soit le double zéro que l'on pouvait voir sur les boîtes de personnages Airfix des années '70.



Le 1/72ème me direz-vous? Ratage complet répondrai-je puisqu'il s'agit de l'échelle réduite de moitié du 1/36ème et non du 1/32ème. Erreur dû à un beau plantage de conversion mathématique réalisé par une société américaine spécialisée dans la reproduction d'avions.



Le 1/48ème? Cette échelle provient très vraisemblablement de la réduction au ¼ de pied (quarter) des modèles. Il s'agit là d'une création indépendante et non liée aux échelles historiques du train.



Et le trop fameux 1/35 ème? Un superbe plantage à la japonaise que nous devons à M. Tamiya. Ce dernier voulait reproduire des véhicules au 1/32ème mais, le résultat obtenu était sous-dimensionné et se révéla plus proche du 1/35 ème ... rien n'a changé ... M. tamiya continue de nous livrer des figurines largement sous-dimensionnées.



Bref, vous le voyez, l'historique des échelles de nos maquettes est très complexe. Maintenant, interrogeons-nous sur la situation de nos principales échelles et essayons de deviner ce que nous réserve l'avenir.

Le 1/76ème a quasiment disparu des rayons (sauf avec les rééditions Airfix réalisées par Revell), on peut raisonnablement penser qu'il ne connaîtra pas de nouveaux développements.

Le 1/72ème a connu un réel regain d'intérêt il y a quelques années, intérêt qui semble s'estomper peu à peu ces derniers temps. Les raisons en sont diverses et variées et si des marques comme Dragon et Trumpeter continuent d'investir dans cet échelle, le phénomène s'est considérablement réduit au cours des derniers mois. Le 1/72ème conserve ses passionnés qu'ils soient d'aviation ou de blindés car il autorise la reproduction à moindre frais de grandes scènes pour une occupation de l'espace réduite. Si devais oser une comparaison, je dirai que le 1/72 ème est à la maquette statique ce que le N est au modélisme ferroviaire.

Le 1/48ème est évidemment la vedette du moment. Jamais un tel choix n'avait été proposé à cette échelle. Tamiya évidemment a lourdement investi le secteur alors qu'il était très concurrencé pour ne pas dire menacé sur le 1/35ème par Dragon. Le fabriquant japonais à ainsi contribué à relancer ce secteur qui, sorti du domaine de l'aviation, avait été complètement abandonné depuis les productions Fuman, Bandaï, Frog.

Cette nouvelle niche a été très rapidement investie par d'autres marques avec des produits de très bonne facture comme AFV ou Hobby-Boss. Cependant, force est de constater que le 1/48ème en matière de blindés reste très confidentiel dans les expositions. Il semble que le public maquettiste 'blindés' français soit peu intéressé par cette échelle ... au moins pour l'instant.

Et notre royal 1/35ème alors? S'il reste évidemment l'échelle la plus utilisée et la plus représentée, il n'en reste pas moins vrai que l'on constate une certaine érosion de ce secteur. Pourquoi? Concurrence des échelles plus petites 1/72 ème et 1/48 ème évidemment mais aussi un problème de taille et de prix car le moindre diorama présentant plus de deux véhicules devient vite très encombrant ... et très coûteux.



Pour ce qui me concerne, j'ai toujours été très attiré par le 1/48ème. Cette échelle offre, à mon sens, un excellent rapport entre possibilités de détaillage et place occupée. Il y a un je ne sais quoi dans cet échelle que le moindre diorama rend immédiatement bien mieux que n'importe quelle réalisation au 1/35ème.

Face à un 1/72ème qui rend difficile la reproduction de certains détails, face à un 1/35 ème qui devient vite prise de tête dés que l'on souhaite reproduire les mêmes détails ... le 1/48 ème offre un excellent rapport. De plus, cette échelle n'est pas encore (mais ça viendra) trop polluée par les innombrables sets d'améliorations et bidouilles en tout genre. Bref, pour l'instant, au 1/48ème le système « D » reste LA règle. Il est ce que fut le 1/35ème dans les années '70-'80: quelques artisans qui font globalement du bon travail et un petit univers de passionnés très heureux d'être dans une niche bien tranquille face aux vagues du 1/35 ème. Les années qui viennent seront-elles celles du changement du rapport de force des échelles, de l'abandon progressif du classique 1/35ème, de la multiplication des 'maquettes' déjà assemblées et peintes en usine? Difficile à dire mais il semble bien que ce soit l'orientation prise par un groupe comme Tamiya en réaction à sa situation de plus en plus délicate.



Personnellement je suis vraiment content de trouver, enfin, des kits au 1/48ème ... et j'espère secrètement voir cette échelle réussir. Mais en même temps je suis partagé, car si demain le 1/48ème devenait un succès (ce qu'il n'est pas à l'heure actuelle) j'ai bien peur de voir ce petit monde prendre très vite les défauts du 1/35ème soit une surenchère de la connerie marketing et de la course à l' échalote des concours ... mon Dieu de la maquette ... protégez-nous!




Retour à la sous-rubrique :
  • Année 2008

  •  Autres publications de la sous-rubrique :

    Tous les Logos et Marques sont déposés. Les marques sont citées dans un but d'illustration des propos. Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le webmestre peut à tout moment procéder au retrait de l'accés aux personnes ne respectant pas les règles. Les propos calomnieux, racistes, politiques ainsi que tout autre propos visant, directement ou indirectement des personnes ou des institutions dans le but de nuire à ces dernières sera exclue définitivement.
    Military-Kits est un e-magazine consacré au monde de la maquette militaire. Il est gratuit et animé par des bénévols. Maquettes de chars, maquettes d'avions, diorama et figurines vous trouverez sur ce site nombre de conseils pour vous améliorer et progresser ou plus simplement pour découvrir cette passion.
    Sauf mention contraire, la totalité des articles et photos présentés sur le site Military-Kits sont protégés de fait par la loi française et notamment les dispositions du code de la propriété intellectuelle.
    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.