Accueil

Mèl

Plan

Article
Rejoindre le forum
Forum
Rejoindre le chat
Chat

PA
Nos liens favoris
Liens

Compte

Télécharger
   Créer un compte Utilisateur  
Vous devriez personnaliser votre logo! Bonjour. Vous êtes connecté en tant que Anonyme
Actuellement sur le site 1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Amicale @MI



  Evènements

Novembre 2017
LMMJVSD
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30    

X Jour avec événement
X Aujourd'hui


  Pointeuse

Compteur Journalier
Compteur total depuis le 28/08/05
Heure locale
IP : 54.162.139.105


  Poste de police

 Bienvenu, anonyme

Pas d`avatar


Vous identifier
Perdu
Inscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2072

Actuellement :
Visiteur(s) : 1
Membre(s) : 0
Total :1

Administration


  Forums Infos


  Activité du Site

Pages vues depuis 22/08/2005 : 18 074 418
  • Nb. de Membres : 2 072
  • Nb. d'Articles : 82
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 1
  • Nb. de Critiques : 17

Top 20  Statistiques


  StatVisites

Pics d'audience
Aujourd'hui :
connecté(s) à 00:33
Ce mois ci :
connecté(s) le 16 à 21:53
Cette année :
connecté(s) le 13/3 à 00:10
Absolu : connecté(s)
le 13/3/2017 à 00:10


Novembre 2006

(1751 mots dans ce texte )  -   lu : 5161 Fois     Page Spéciale pour impression


Sommes-nous condamnés parce que non rentables ? La mondialisation décide à notre place.

(Editorial de M. Armand Frascuratti)

Cher Webmaster, dans vos éditoriaux, vous dénoncez régulièrement les prix excessifs des maquettes pratiqués par les revendeurs français et, s’agissant d’une position difficilement contestable, tout un chacun ne peut qu’être d’accord avec vous. Parallèlement à ce constat de renchérissement, on dénombre aussi une disparition progressive des points de vente ou la suppression complète de rayons entiers spécialisés dans certains magasins. Dans toutes les grandes surfaces que je fréquente (ou ai fréquentées), tant sur la Côte d’Azur qu’en Région parisienne avant ma migration (enseignes couvrant tout le territoire national), les maquettes en plastique ont totalement disparu depuis plus d’une dizaine d’années. Par sa répétition, le phénomène semble bien irréversible…

Permettez que j’aborde le problème du hobby qui occupe nos loisirs par le plus petit côté qui soit, à savoir celui des accessoires de travail et du petit outillage. Pour quelqu’un comme moi, qui pratique volontiers le " scratch built " - même horrible, ce terme anglo-saxon est connu de tous –, se procurer du matériel devient un vrai problème tant sa raréfaction s’accélère inexorablement.

Je m’en suis fait la réflexion pas plus tard qu’hier alors que, avec mon épouse, peintre en figurines bien connue du milieu des collectionneurs et des figurinistes, nous cherchions des brossettes en laiton, à monter sur une mini perceuse. Petite précision utile: les figurines dites " en plomb " sortent sous forme de kits de moules en élastomère, lesquels sont au préalable à la coulée, enduits de talc, à l’intérieur, pour une meilleure extraction des grappes de pièces, une fois le métal solidifié et refroidi. Outre l’aspect blanchâtre, les pièces, au toucher, ont un contact glissant et " gras " qui interdit toute peinture, voire tout collage. Un brossage soigneux est par conséquent indispensable dans toute préparation sérieuse et la brossette en laiton se révèle être le meilleur outil pour ce nettoyage. En effet, correctement manipulée et avec une pression dosée, le polissage se fera de façon satisfaisante sans rayures ni érosion des éléments les plus délicats tels les traits du visage, les petits boutons en saillie de deux ou trois dixièmes de millimètre seulement, les gardes ouvragées de sabres, les grenades de retroussis, etc. pour ne prendre que ces exemples entre cent autres. Le problème est que ces brossettes sont fragiles et s’usent rapidement parce que les brins se cassent vite au niveau de leur point d’ancrage, le disque central qui les maintient assemblés en couronne par pression. Il en résulte une consommation élevée, donc un besoin de renouvellement constant.

C’est là que je reviens à mon propos.

Pendant longtemps, les vendeurs de maquettes et autres modèles réduits avaient, outre les colles, peintures, profilés métal et plastique, bois ouvragés de plusieurs essences en formes et sections fines, un rayon plus ou moins garni de ces accessoires bien commodes: limes aiguilles, jeux de forets fins de diamètres inférieurs au millimètres, fraises multiples, pinces de toutes formes, abrasifs fins, scies fines, boîtes à onglets, mini serre-joints, etc. et, naturellement, ces fameuses brossettes.

En matière de petit outillage, il y a trente ans, on connaissait essentiellement deux marques, d’abord par leurs mini perceuses, sur lesquelles on pouvait adapter un grand nombre d’outils: Les Applications Rationnelles, puis Minicraft. Que sont devenues ces marques ? Il y a belle lurette que je ne les vois plus. Puis est apparue la marque Triplex qui, bien que de nature et à destination essentiellement industrielle, a semblé s’adapter au modélisme par certains des ses outils fins mais la gamme en est tout de même réduite.

Or, que voit-on désormais ?

Pardonnez l’exemple pro domo qui va suivre mais je ne connais bien que ma région de résidence actuelle.

A Saint-Raphaël, en 1988, un premier magasin qui vendait aussi bien des maquettes en boîtes (tous domaines) que des fournitures pour artistes et du petit matériel et outillage, a fermé. Il a été remplacé, bien plus tard par un cybercafé.

En 2003, le second (et dernier) magasin de maquettes, modèles réduits (statiques et dynamiques) a fermé ses portes : chiffre d’affaires insuffisant en regard des charges.

Dans l’immense centre commercial de Saint-Laurent-du-Var, aux portes de Nice, au bord de l’autoroute, il y avait un magnifique petit magasin de maquettes, modèles réduits (tous domaines), jouets scientifiques, figurines, fournitures diverses, peintures et petit matériel que j’avais découvert par hasard mais, hélas, un peu tardivement. Il était ni plus cher ni moins cher que les autres mais on y était formidablement bien accueilli. Il a fermé ses portes au mois de juillet dernier, au grand désespoir de son propriétaire qui n’y arrivait plus.

Un commerçant niçois, très compétent et bien connu dans la région où il est présent sur son stand dans toutes les manifestations spécialisées et expo locales, a fermé son magasin il y a deux ans: trop de charges fixes, marges trop faibles en regard des prix à pratiquer pour rester compétitif, etc. Il continue sa participation aux expo locales jusqu’à liquidation de son stock. Heureusement, il est très proche de la retraite mais n’a pas pu vendre son fonds.

Ces disparitions successives de commerces sont autant de sources d’approvisionnement en moins.

Mais le plus beau est à venir.

Deux grandes surfaces de bricolage de Saint-Raphaël et Puget-sur-Argens (limitrophe de Fréjus) avaient un petit rayon bricolage fin et outillage pour modélisme. Certes, ce n’était pas la caverne d’Ali Baba mais on trouvait peu ou prou son bonheur pour peu qu’on ait la patience de chercher sans prétendre y vouloir la lune. Or, ces deux grandes surfaces se sont réorganisées. L’une, Castorama, à Puget, a construit un magasin immense (5 fois la surface de l’ancien). Moralité: rayon petit outillage pour modélisme disparu corps et biens. Les vendeurs tombent des nues lorsqu’on les interroge à ce sujet et les plus diserts évoquent froidement le manque de rentabilité dudit rayon. Rideau ! L’autre, Mr Bricolage, à Saint-Raphaël, a complètement chamboulé sa disposition interne au printemps dernier et l’a achevée au début de cet été. Son petit rayon de fournitures pour modélisme et petit outillage ad hoc (essentiellement du matériel Triplex entre autres) est passé à la trappe. L’ancien responsable du secteur est toujours à son poste et, sur mon interrogation, m’a déclaré que " la Direction cherche un grossiste capable d’assurer ces fournitures à meilleur compte que précédemment ". Et il y a plus de trois mois de cela. Inutile de me faire un dessin : pour moi, l’affaire est pliée et on peut faire une croix dessus.

Toujours à la recherche des brossettes avec ma femme (que l’on trouvait sans peine dans ces enseignes jusqu’au début de cette année), nous nous arrêtons chez Mr Bricolage de Fréjus (les Mr Bricolage semblent, pour la plupart, être des franchisés). Et là, nous trouvons sous son blister la dernière paire de brossettes du rayon. Je demande au vendeur s’il lui reste encore quelques articles en réserve. Réponse : " Non, nous vidons ce rayon. Le stock ne sera pas renouvelé. Le rayon va disparaître ! Pas assez de demande ! Chiffre trop insuffisant ! " Fermez le ban !

A ma connaissance, il ne reste plus qu’un magasin à Nice, très mal commode d’accès et qui a changé trois fois de titulaire en deux ans. Mauvais signe !

De chez moi, Nice est à cent vingt kilomètres aller et retour (plus 12,80 Euros de péage). Toulon (cent cinquante kilomètres aller et retour + 16 Euros de péage) n’a pas de magasin. Il y en aurait un, paraît-il, très mal achalandé aux dires de plusieurs de mes collègues du cru dans la zone industrielle. On me l’a déconseillé. Le seul petit magasin de Draguignan a fermé il y a deux ans. Il est remplacé par une boutique de jeux vidéo. En matière de maquettisme, Fréjus est un désert… Fin du tableau. Et rideau, définitif cette fois !

Et j’habite la Côte d’Azur, qui n’est pourtant pas la région de France la plus désertique ni la moins riche ! Alors, quelle est la situation dans le Limousin, ou au fond de la Bretagne ou sur le Larzac?

Rentabilité, Ren-ta-bi-li-té. MERDE à la RENTABILITE !!! Il n’y a plus que ce mot-là à la bouche des importants, des décideurs, de ceux qui décident à notre place et, bien entendu, toujours à nos dépens et jamais au leur… J’en ai plein les bottes de ces saloperies de fonds de pension américains (et de tous ceux qui leur emboîtent le pas ou copient servilement leurs méthodes) qui, d’un clic de souris, signent l’arrêt de mort de toute affaire qui ne " jute " pas au minimum de 20%, dans les grands groupes et même dans ceux de moindre envergure, effaçant par voie de conséquence toute la nébuleuse des petits commerces de détail à visage encore un peu humain. ASSEZ !!!

Qu’on le veuille ou non, la France s’est appauvrie, non seulement financièrement et monétairement bien sûr, mais intellectuellement, artistiquement, manuellement ! Les poches sont vides mais les têtes aussi ! Des pans entiers de notre ancienne économie (et même de la plus récente) ont disparu. Pas rentable, qu’ils disent… Des métiers sont morts, des expériences et des tours de main quasi séculaires ont été sacrifiés à cette nom de Dieu de rentabilité, un savoir-faire irremplaçable a foutu le camp ! Ceux qui ont des idées et des couilles n’osent plus ! On les décourage systématiquement, on les écoeure ! Notre pays est en train de crever à petit feu avec notre génération. Ceux qui nous suivent, dans leur immense majorité, s’enfoncent dans l’abrutissement de masse ou l’abêtissement programmé par les petits malins qui profitent (en l’organisant) du chaos et du néant en devenir. Au milieu de ce futur cimetière de la désespérance, y aura-t-il encore, demain, des compagnons du Devoir pour faire leur Tour de France (pas celui des piquouzés et des shootés bien sûr), non, le vrai ! celui qui débouche sur leur chef d’œuvre ?

Je me pose la question. Je n’ai pas la réponse, tout en redoutant d’en trouver une qui reflète la réalité dans toute son horreur… Avant de mourir, entre autres contrariétés, j’ai bien peur d’entendre sonner le glas de la fin du maquettisme… Pas rentable ! comme disent les cons, qui ne sont que des comptables au petit pied, des minables ! Pas rentable comme beaucoup d’autres choses… des fantômes… Il était une fois…

IN MEMORIAM…




Retour à la sous-rubrique :
  • Année 2006

  •  Autres publications de la sous-rubrique :

    Tous les Logos et Marques sont déposés. Les marques sont citées dans un but d'illustration des propos. Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le webmestre peut à tout moment procéder au retrait de l'accés aux personnes ne respectant pas les règles. Les propos calomnieux, racistes, politiques ainsi que tout autre propos visant, directement ou indirectement des personnes ou des institutions dans le but de nuire à ces dernières sera exclue définitivement.
    Military-Kits est un e-magazine consacré au monde de la maquette militaire. Il est gratuit et animé par des bénévols. Maquettes de chars, maquettes d'avions, diorama et figurines vous trouverez sur ce site nombre de conseils pour vous améliorer et progresser ou plus simplement pour découvrir cette passion.
    Sauf mention contraire, la totalité des articles et photos présentés sur le site Military-Kits sont protégés de fait par la loi française et notamment les dispositions du code de la propriété intellectuelle.
    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.