Bataille de France mai 1940

Date : Wednesday 23 June 2010 @ 13:20:23 :: Sujet : Les réalisations des lecteurs.



Sturmtruppen57 vous présente son dernier diorama sur la Bataille de France.




Pour commémorer le 70ème anniversaire de la Bataille de France, j'ai décidé de faire un diorama sur ce sujet. La campagne de France ou Bataille de France, se déroula du 10 mai au 22 juin 1940 et engagea (tout camps confondus) 281 divisions ( soit 6 millions d'hommes), plus de 7200 avions et plus 6500 chars. En un peu plus d'un mois, cette bataille aura causé la perte de plus de 88 000 morts et 160 000 blessés du coté allié dont 75 000 morts et 123 000 blessés rien que pour la France. Pour le coté allemand, on dénombre 64 000 morts et plus de 111 000 blessés. Le nombre de prisonniers coté allié est conséquent: 2 448 000 ! C'est alors qu'on parla de la débâcle de 1940...

Hors, le soldats français n'a pas démérité, loin de là. L'armée française était nettement capable de mettre à mal l'armée allemande, mais tout ne se déroula pas comme prévu. L'état major français était complètement dépassé par les évènements (sauf quelques-uns comme le colonel De Gaulle) et ne voulait pas revenir à une boucherie qui s'était déroulait il y a à peine une vingtaine d'années. Le manque de coordination entre les armées alliés causa une des plus grandes défaites de l'histoire militaire française (la poche de Dunkerque et la trouée de Sedan).

D'un autre côté, l'armement de nos soldats de 40 n'était pas à la hauteur de leur vaillance! En effet, faute de moyen budgétaire, le gouvernement français dû reconditionner des armes héritées de la première guerre mondiale comme les mousquetons 1892 ou autre 07/15 Berthier. Même le bon vieux fusil Lebel fut rajeuni en le raccourcissant de plusieurs dizaines de centimètres, il reçu alors la dénomination suivante: Lebel 1886 M93 R36 (1886 étant la date de sortie, M92 étant la date de modification en 1893 et R36 étant le reconditionnement en 1936). Seul quelques modèles d'armes de conception récente furent livrées à temps mais pas en nombre suffisant pour équiper les plus de 2 millions d'hommes sous les drapeaux. Je cite le fusil MAS 36 ainsi que le fusil mitrailleur 24/29 alors calibré avec la nouvelle et moderne cartouche de 7,5mm (les autres armes étant calibrées en 8mm).



La bataille de France en maquette:

Pour recréer en maquette cet événement, j'ai décidé de m'orienter vers un H39 de Trumpeter dont je ferai quelques modifications. J'ai aussi choisi le set de troupe française de Tamiya ainsi qu'un décors pré-moulé de chez Miniart.

Première partie: Le montage

Les grappes du kit du H39 de Trumpeter ne diffèrent guère de celle du kit du H35/38. Cependant, le fabriquant ne proposant qu'un version allemande de ce char, j'ai dû refaire le tourelleau pour qu'il corresponde à un modèle français. Pour cela, j'ai fait une copie en résine provenant du H35 et qui, une fois sèche, a été enlevé de son moule en pâte à modelée puis brossée avec une vieille brosse à dent pour la débarrasser de tout résidu du moule.

Le canon SA-38 de 37mm:



Le canon a dû être façonné au tour à partir d'un bout de grappe:




Le H39 quasiment terminé:



Détail du tourelleau reproduit en résine:



Les jours ont été mastiqué:



Il ne manque plus que le capot de protection du pot d'échappement que je referai en métal :



Les figurines:


Les figurines de Tamiya sont très faciles à assembler. Il sera nécessaire de faire des modifications sur les cartouchières pour MAS 36, car celles proposées par Tamiya ne correspondent pas aux vraies mais plus à celles destinées aux fusils de type Lebel ou Berthier. Il sera néanmoins judicieux de faire une peinture par sous-ensemble. Sur les deux photos, les pièces ont reçu une sous-couche gris clair Revell:






Le décors:

Le kit du diorama représentant une section de rue avec une église en ruine se présente dans la boite de la façon suivante:














Une fois les pièces découpées de leur plaque, elles seront assemblées en suivant la notice. Mais la construction m'a posé quelques problème de jours comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes:









Il faudra alors reboucher ces jours avec du mastic bi-composants puis retravaillé avec une vieille brosse à dent.

Deuxième partie: La mise en peinture


Sous-couche gris souris Revell:





Application de la première teinte kaki (mélange de XF-62 et de XF-58) :





Mise en place de bande de cache pour le train de roulement et de ficelles de pâte à modeler qui serviront de caches pour délimiter des zones de couleur verte:



Application de la deuxième teinte de couleur beige (mélange de desert yellow XF-59 avec quelques gouttes de blanc Hobby color H11) :







Application du liseré noir autour des serpentins de couleur vert:



Mise en peinture des épiscopes, du canon et des barbotins en vert otan XF-67 et des parties en caoutchouc en german grey XF-63:



Mise en peinture des parties métalliques avec du gun metal X-10:



Mise en peinture des parties en bois avec du dark earth:



Application d'un jus à l'huile (Terre de sienne brûlée+ un peu d'ocre jaune) qui fera "bronzer" la teinte un peu pale:



Début d'empoussièrage avec un jus à l'huile TSB sur le train de roulement et le bas de la caisse:


Deuxième passage mais cette fois-ci autour des boulons du train de roulement:



Rehaut de lumière sur la teinte verte avec des lignes de peinture à l'huile vert clair qui seront fondues avec la teinte (lignes apposées sur les parties saillantes ou recevant le maximum de lumière) :



Après le fondu:



Rehaut de lumière sur la teinte beige avec des lignes de peinture à l'huile blanche qui seront fondues avec le camouflage (ces lignes sont apposées sur les arrêtes saillantes):



Après le fondu:



Ombrage des boulons et autres lignes de structure avec un jus noir:





Détails arrière avec des traces de suie sur le garde-boue arrière gauche:



Empoussièrage final avec de la pastel marron foncé:





Réalisation d'un marquage tri-colors sur la plaque du constructeur (comme à l'époque):







Les couleurs étant un peu flash, il faudra les unir avec le camouflage en faisant un léger jus à l'huile:



Résultat final avec les décalcomanies issu d'une planche de Minitracks:









Les chenilles ont été empoussièrées avec un jus de pastel marron moyen. Une fois ce jus sec, j'ai fait un drybrush avec du flat aluminium XF-16 pour faire ressortir les détails des maillons:



Détail de la tourelle et de son aspect fonderie réalisé avec la technique de la colle maquette et d'une vieille brosse à dent (cf: article sur le H35 Trumpeter):





Les figurines:







Pour la couleur de l'uniforme, il s'agit d'un mélange de 60% XF-59, 30% de kaki drab XF-51 avec 10% de flat brown XF-10. Pour le casque Adrian, c'est de l' olive green XF-58. Pour les cartouchières, les sangles et les chaussure, du rouge-brun H47 Hobby color. Pour les bandes molletières, teinte uniforme avec un peu plus de XF-51. S'ajoute à cela les éclaircis (teinte de base avec un peu plus de XF-59),les ombres (teinte de base avec un peu plus de XF-51 si cela est pour l'uniforme ou avec un peu plus de flat brown XF-10 si il s'agit des parties cuirs) :





Pour le MAS36, la crosse est un mélange de flat brown XF-10 et de rouge brun H47 et la partie mécanique ou métallique, gris très sombre avec deux jus noir acrylique:





Pour la musette à masque à gaz, teinte de base uniforme avec un peu moins de XF-51:





















L'église en ruine:


Avant toute chose, une sous-couche gris clair Revell:






Puis la teinte de base rouge-brique Revell:



Deuxième couche mais cette fois-ci avec addition de rouge dans la teinte de base:



Ombrage des impacts dans la façade avec de rouge-brun H47 Hobby color:





Quelques briques ont été peintes avec une couleur tirant plus sur l'orangé:



Mise en peinture des glacis avec du gris clair H324 Hobby color:



Premier jus à l'huile TOB:





Je vais reproduire des salissures au niveau des impactes à l'aide d'un estompage de peinture à l'huile TOB (les pointes de TOB sont entourées en rouge) :





Après estompage:





Deuxième jus à l'huile TSB sur les parties en ressaut:





Mise en peinture du sous-bassement en pierre (base gris clair Revell, pierres en gris sourie Revell et contours en gris granite Revell) :





Application de cache pour éviter de baver sur le travail fait précédemment:



Mise en peinture de la façade intérieure en blanc H11 hobby color:



Coloration des fissures ainsi que la façade par jus à l'huile noir:



Mise en peinture de la fenêtre avec ajout de bris de verre en rodhoïde:



Accentuation des fissures avec un deuxième jus noir à l'huile:



Un jus noir à l'huile très dilué sera appliqué sur les façades extérieures pour faire ressortir les jointure de maçonnerie:





Troisième partie: Le diorama

La base du diorama ayant reçu une sous-couche gris clair Revell. Notez que j'ai reproduis à l'aide de mastic bi-composant une empreinte de chenille dans le sol, chose qui n'était pas d'origine sur le kit du diorama:



Les teintes de bases qui sont le marron XF-10 avec un peu de de XF-59 pour la terre et du rouge brique Revell pour les amas de briques:



Le décors est posé sur le cadre photo pour un aperçu de l'ensemble:





Pour reproduire l'effet poussièreux de la brique, j'ai appliqué un jus de pastel marron clair dilué dans du White spirit:



Vue du dessus:



La chenille gauche défonçant le sol:



L'escouade s'abritant derrière le char et le reste de l'église, le temps que les deux hommes de devant (mitrailleur à plat ventre et le tireur à genoux) et le char sécurisent l'avant et le flanc droit:



L'escouade s'est brusquement arrêtée suite à l'ordre directe de l'officier:











Le mitrailleur et un fusilier se sont mis à couvert derrière l'enceinte du parc (peut-être même un cimetière) et tentent de déloger les allemands se trouvant en face avec l'aide du H39 d'un régiment de cavalerie:











Voilà une réalisation qui m'a demandé beaucoup de temps, ce qui ne m'a pas empêcher d'avoir apprécier à la réaliser! En espérant vous avoir donner l'envie de vous mettre aux jus de pastel et autres techniques citées dans cet article...

A bientôt!







Cet article provient de Military-Kits

L'URL pour cet article est : http://www.military-kits.com/forum/index.php/article.php?sid=308