Opération Ichi-Go 1944 (1/35)

Date : Thursday 14 January 2010 @ 12:00:25 :: Sujet : Les réalisations des lecteurs.


Dans la continuité de la seconde guerre sino-japonaise, je vais vous présenter un diorama sur la dernière grande offensive en Chine, connue sous le nom d'Opération Ichi-Go (qui veut dire Plan 1).





Voici la suite de la guerre sino-japonaise en maquette avec un diorama sur la dernière grande offensive japonaise qui eut lieu en 1944, l'opération Ichi-Go (Ichi pour 1 et Go pour le plan). Le but de cette offensive était de détruire les bases américaines de la 14ème et de la 20ème USAAF situées en Chine à l'aide d'une armée composée de 400 000 hommes et 12 000 chars et véhicules confondus. Du point de vue tactique, les japonais remportèrent une dernière grande victoire en obligeant les américains à déménager leurs bases dans les iles Marianne fraichement conquises.

Mais du point de vue stratégique, les japonais étendirent de trop leur territoire en chine, ce qui provoqua une situation difficilement gérable (le ravitaillement devenait de plus en plus difficile et la guérilla faisait énormément de ravage parmi l'occupant, ce qui ressemble énormément à la situation sur le front Est avec les allemands en 1942-43). Pour réaliser ce diorama, j'ai utilisé deux kits de deux marques différentes. Le type 97 Chi-Ha Shinhoto (une série tardive) de la marque Tamiya et des fantassins japonais de la marque Dragon.


Première partie:

Le Type 97 Chi-Ha Shinhoto:

Le kit de Tamiya se monte sans problème (surtout pour ceux qui ont déjà monté la version de début de série, le Chi-Ha type 97). Il est à signaler que le kit ne contient pas de figurines, à l'inverse du premier type (voir article sur Nomonhan 1939). Le montage s'effectue normalement, sans grandes retouches (à part quelques séances de masticage au niveau de la tourelle, mais rien de bien grave):

Le train de roulement, identique au premier modèle:









La coque supérieure où il faudra affiner avec une lime les gardes-boues:




Les pots d'échappement seront modifiés au niveau de leur aspect (reproduction de l'effet de fonte avec léger badigeon de colle maquette puis tapoté avec une vieille brosse à dent):




APRES:





Le moteur est détaillé (comme sur le premier kit du Chi-Ha)










Vue sur l'avant: Notez les petits interstices au niveau du poste de conduite et du mitrailleur







La tourelle (armée d'un canon de 47mm):










L'arrière de la tourelle: Notez l'interstice en bas à droite de la tourelle. Il sera comblé avec du mastic:







Vue d'ensemble du Shinhoto Chi-Ha:










Vue du dessus:




Une fois la phase montage terminée, je vais passer à la peinture. Tout d'abord, le shinhoto recevra une sous-couche german grey tamiya XF-63 à l'aérographe:

















Une fois la sous-couche sèche, je vais appliquer la teinte de base de couleur jaune sable (peinture acrylique revell)













Une fois la teinte de base sèche, je vais appliquer le camouflage à l'aide de masque adhésif (voir article sur Nomonhan 1939):









Application du vert OTON tamiya XF-67:







Puis, avec la même méthode, je vais appliquer la dernière teinte du camouflage, le marron-rouge Mr Hobby Color H47 (voir article sur Nomonhan 1939):







Une fois le camouflage appliqué, je vais passer à la peinture secondaire, c'est à dire les filtres ansi que la micro peinture (voir Nomonhan 1939). Application du filtre terre de sienne brûlée:

















Application du filtre terre d'ombre brûlée sur les parties recevant de l'ombre:









Mise en couleur des bandages en caoutchouc autour des roues (german grey XF-63):



Mise en couleur des parties métalliques (gun metal tamiya X-10)





Application du dernier filtre noir pour faire ressortir les creux:















Le moteur sera peint en gun metal X-10 tout comme les chenilles:





Les chenilles recevront par la suite, un jus de pastel couleur marron pour imiter la poussière et la boue:



Puis, une fois ce jus sec, un brossage à sec avec de l'aluminium tamiya XF-16 fera ressortir les patins des chenilles:



Les chenilles terminées avec un exemplaire de pastel en bâtonnet (celle dont je me suis servi):





Le Shinhoto enfin terminé, il ne manque plus que les décalcomanies:











Quelques traces de carburant et de graisse seront appliquées avec des petites tâches de filtre noir:



Détails des feux de signalisation et des traces de suie sur les gardes-boues arrière:



Deuxième partie:

Les figurines:

Les figurines de la marque Dragon sont de très bonne facture malgré leur âge (daté de 1995) (notamment au niveau des armes et de l'équipement):







Certains détails seront fait avec du fil de cuivre très fin:









Application d'une sous couche dark sea grey tamiya XF-54:





La peinture de la figurine comporte de nombreux mélanges de teintes mais en voici les principales:


Pour la chair (rouge hobby color h327 + desert yellow tamiya XF-59+ une pointe de dark earth de votre choix)

Les ombres sont très simples, il suffit de mettre un peu plus de dark earth
(dans le principe de la peinture zénithale, on assombri en général la
partie gauche du visage)


Pour les éclaircis, il suffit de faire
un brossage à sec avec desert yellow tamiya sur les parties saillantes
(l'arrête du nez, le menton, les paumettes et les oreilles)


Pour la bouche et les paupières (teinte chair cité ci-dessus mais avec un
peu plus de rouge, vous devriez obtenir une teinte rosée)


Pour l'uniforme japonais (derset yellow tamiya XF-59+ une ou deux pointes de
dark green tamiya XF-61, vous devriez obtenir une teinte sable qui vire
un peu au vert)


Les éclaircis de l'uniforme se font avec un brossage à sec à base de desert yellow

Les ombres se font avec la teinte de base avec un peu plus de dark green

Voici ce que l'on obtient: Notez que pour l'officier, l'éclairci est très prononcée
















Le mitrailleur:







L'armement est très détaillé, ce qui est de standard chez Dragon:





La sous-couche XF-54, qui sera appliquée sur toute les figurines du kit:









Le fusil mitrailleur terminé (partie métallique en gun metal X-10 et marron XF-10).



Même couleurs utilisées lors de la mise en peinture de l'officier:









Le tireur:























La partie mécanique de l'arme est peinte en gun metal X-10 et la lame de la baionnette est peinte avec de l'aluminium XF-16















Soldat chargeant à la baionnette:

















Pour faire ressortir le filet sur le casque, il suffit de faire un léger brossage à sec avec du jaune sable:













Troisième partie:

Le diorama:

Le diorama est constitué d'un cadre photo de 18x24 cm sur lequel vient se poser plusieurs couches de carton plume d'une épaisseur de 5mm. L'idée du diorama serait de reproduire une rizière avec de l'eau. Pour cela, j'ai opté pour de la résine crystal non odorante de la marque Gédéo, qui plus est, est simple d'utilisation (le dosage s'effectue avec des dosettes pré-graduées en mL):



La base du diorama:



Le terrain est constitué de plusieurs plaques de carton plume de différentes formes pour esquisser le relief:



Une fois la résine versée dans l'endroit voulu, on obtient au bout de 24h quelque chose de convainquant (avant de couler la résine, il faut confectionner un coffrage étanche pour éviter de désagréables surprises):



les herbes sont faites avec de la filasse de plombier (voir article sur Nomonhan 1939), puis peintes avec un aérographe dans des tons vert:















le sol est recouvert d'une fine couche de mastique de vitrier qui, une fois sec, sera peint à l'aérographe dans divers tons de brun:





On remarque la micro-peinture avec un crayon de papier (trappe arrière de la tourelle, boulons etc) ainsi que la différence entre l'avant qui est humide et l'arrière qui est sec:





Les chenilles sont recouvertes à l'avant d'une couche de vernie brillant pour imiter l'effet humide:





Un peu de photomontage en noir et blanc:



En espérant que cet article vous donnera l'envie de vous mettre aux techniques de jus, brossage à sec et, pourquoi pas, de vous lancer à votre tour dans les blindés japonais...

A bientôt!








Cet article provient de Military-Kits

L'URL pour cet article est : http://www.military-kits.com/forum/index.php/article.php?sid=299