L'invasion de la Mandchourie en 1931

Date : Tuesday 27 October 2009 @ 16:45:23 :: Sujet : Les réalisations des lecteurs.

Voulant retracer en maquette les batailles majeures de la seconde guerre sino-japonaise, j'ai décidé de vous présenter la suite avec l'invasion de la Mandchourie (ou l'incident de Mukden) qui eut lieu en 1931 jusqu'en 1932. Pour réaliser une scènette sur ce sujet, je me suis basé sur quelques rares photographies d'époque:







Un FT-17 japonais lors de l'incident de Mukden:




La maquette:

Ayant recherché quelque chose d'original, je me suis tourné vers un FT-17 japonais (Ko-Gata) de la firme polonaise RPM au 1/35:



Quelques photos du contenu de la boite:











PREMIERE PARTIE:


La figurine:

N'ayant pas trouvé de tankiste japonais en tenue hivernale, je me suis donc résolu à la faire moi-même à l'aide de quelques photos d'époque:

une coiffe assez typique ressemblant à celle des soldats russes:




Notez que tous portent des gants blancs:


La création de la figurine:

Tout d'abord, je suis parti d'un buste d'un tankiste japonais provenant de ma boite à "rabiot":



La première opération fut de supprimer certains détails comme les lunettes, les boutons ainsi que la sangle:



A l'aide de mastic époxy, j'ai modelé la coiffe tout en me référant aux photos vues dans cet article:






Puis le modelage des détails de la coiffe comme la fourrure:




Puis les protèges oreilles:






Puis le col recouvert de fourrure:



Puis fut venu le temps de faire une armature en fil de fer pour les bras:



Puis, toujours avec du mastic époxy, la fabrication des bras:



Modelage des plis de l'uniforme:



Une fois cette étape achevée, j'ai fabriqué une armature en fil de fer pour les jambes:






Le modelage des jambes de façon sommaire car une fois dans la tourelle, elles ne se verront pas:



Modelage du manteau avec son drapé:



Fabrication des mains, d'une sangle, des détails des manches ainsi que des boutons du manteau:



L'étui du pistolet provient d'un set d'arme allemande de la marque Tamiya (un étui pour Luger P08 conviendra parfaitement car les japonais copiaient énormément d'armes allemandes):



La mise en peinture:

Une fois la figurine sèche (environ 1 jour), j'ai appliqué un apprêt de couleur gris foncé:



Puis, une fois sec, j'ai peint ma création (en me basant sur les images d'archive) comme n'importe quelle figurine:






DEUXIEME PARTIE:

Le char:

L'assemblage du Ko-Gata est assez facile même si certains défaut comme les ressorts de suspension mérites d'être refait en fil de laiton:

Pour refaire des ressorts, il suffit de prendre un clou de diamètre désiré et d'y enrouler le fil de laiton autour:



Une fois cette opération effectuée, il suffit de retirer le ressort de son axe (le clou):



Une fois le ressort fabriqué, je l'ai coupé à l'aide d'une pince coupante pour lui donner la dimension voulue:



Les ressorts dans leurs logements:





Le caisson de roulement avec ses suspensions:





Il y a environs une soixantaine de pièces pour chaque caisson:



Le poste de pilotage construit et peint:







La caisse du char et le poste de pilotage:



la caisse du blindé avec les trappes du poste de pilotage (les pièces de la photodécoupe ajoutent un peu plus de finesse et de réalisme:



Le ressort de la trappe est fait en fil de cuivre très fin:



Notez que le kit fournit un certains nombre d'accessoires comme un seau, une mitrailleuse d'infanterie (Taisho type 3 qui n'est ni plus ni moins qu'une copie de la Hotchkiss française) ainsi que des sacs de sables et une caisse à munition:






Détails des trappes arrières de la tourelle:




Une chaîne de remorquage est fournit dans le kit (il faut l'assembler maillon par maillon):



Détails de la Taisho montée et peinte:



Il est à signaler que les chenilles en plastique souple sont d'une très grande fragilité (j'en ai cassé une en essayant de la mettre sur l'un de mes caissons!). Une autre remarque: Pourquoi ne pas avoir inclus des chenilles maillon par maillon directement dans la boite? Car en effet, RPM vend un set de chenilles à monter pour tout type de FT-17, mais qui est impossible de se le procurer en France. Bien entendu, libre à ceux d'acheter des chenilles en métal de Model Kasten à 30 euros (sachant qu'en temps normal, le kit du FT-17 seul vaut déjà 30 euros)

La mise en peinture:
Le Ko-Gata recevra à l'aérographe une sous-couche gris clair tamiya XF-54:






Une fois cette sous-couche sèche, je vais appliquer la teinte de base, un vert foncé (tamiya XF-61):









Une fois la teinte de base sèche, je vais appliquer un filtre terre de sienne brûlée (peinture à l'huile diluée à plus de 80%):



























Une fois ce filtre sec, je vais appliquer un autre filtre pour marquer les ombres primaires (terre d'ombre brûlée):


















Une fois les ombres primaires placées, je vais appliquer un dernier filtre de couleur noir dans les joint du blindage, autour des boulons etc (acrylique tamiya). Dans la même occasion, le lot de bord ainsi que le pot d'échappement seront peint et vieillis:



Le pot d'échappement est vieillit avec des filtres terre de sienne brûlée et noir (la teinte de base est du gun metal tamiya X-10):



Même principe pour la chaîne:















Une fois la phase de peinture secondaire achevée (les filtres), je vais passer à la micro-peinture avec de la poudre de graphite pour faire ressortir les boulons ou mettre à nu les arrêtes saillantes du blindé:






Les manches des outils sont peint en terre foncé (peinture acrylique):


















Les chenilles recevront leur teinte de base gun metal X-10:



Une fois les chenilles sèches, elles recevront un jus de pastel pour imiter la boue et la poussière. Pour cela, j'ai utilisé de la pastel pour artiste en bâtonnet (moins d'un euros l'unité):



Pour les chenilles, j'utiliserai les deux derniers (marron moyen et foncé):



Pour en râper une faible quantité de chaque:



Le mélange sera diluée dans du white spirit ou autre afin de créer un jus qui sera appliqué sur les chenilles et par la même occasion, sur le bas de la caisse du char:












Une fois le jus de pastel sec, les éléments pourront être assemblés (caisse et les caissons de roulement):















TROISIEME PARTIE:

La scènette:

La base de la scènette est constituée d'un cade photo (13x18) et d'une plaque de polystyrène:




La recevra un décors fait avec du mastic de vitrier (se travaille tout aussi bien que l'argile):



Une fois le mastic sec, le décors reçoit une première teinte terre foncé à l'acrylique:



Puis, une fois sec, une seconde de couleur sable (tamiya XF-59):



Puis, un filtre noir sera appliqué dans les creux ainsi que, par la suite, un brossage à sec (acrylique blanc) sur les bosses:



Une fois la peinture sèche, un arbre vient prendre place vers le fond (une branche de thym):



L'arbre recevra un filtre blanc à l'acrylique pour imiter l'effet de givre:


Pour imiter des glaçons sur les branche de l'arbre, j'ai utilisé de la colle universel (une goutte est déposée sur la branche puis est étirée vers le bas):





Des cailloux prennent place sur le décors (des minuscules morceaux de mastic séchés puis peint en sable):



Puis de la neige ainsi que de petits brins d'herbe viennent prendre place sur le décors (la neige sera fixée avec de la colle à l'eau pulvérisée à l'aérographe):







Pour imiter de la neige fondue, un peu de vernie brillant sur les bords de la route fera l'affaire:





Une fois le décors fini, le char vient prendre place:



Le train de roulement du Ko-Gata reçoit un peu de vernie brillant pour imiter de la neige fondue. Les chenilles reçoivent une léger filtre de couleur sable pour mieux correspondre à la couleur du sol:

















En espérant que cela vous donnera l'envie de vous essayer aux techniques de filtre et de micro-peinture...

A bientôt!
















Cet article provient de Military-Kits

L'URL pour cet article est : http://www.military-kits.com/forum/index.php/article.php?sid=295